Devenir fonctionnaire sans concours

Plusieurs dispositifs permettent la titularisation dans la fonction publique sans passer de concours.

L’accès direct à certains emplois de catégorie C

Depuis 2007, certains postes de catégorie C, de premier grade, peuvent être recrutés sans concours, sous certaines conditions.
Un avis de recrutement est publié par l’employeur et auprès des agences de Pôle emploi. Il est également diffusé dans les journaux ou les sites internet..
Les candidats doivent remplir les conditions générales d’accès à la fonction publique (nationalité, casier judiciaire, ...)

Les emplois de catégorie C sont des emplois d’exécution car ils n’impliquent aucune responsabilité décisionnaire.

Dans la fonction publique de l’Etat, ces emplois accessibles sans concours sont les emplois de catégorie C, 1er grade :

  • les adjoints administratifs
  • les adjoints techniques

Dans la fonction publique territoriale, il s’agit d’emplois :

  • d’adjoint administratif de 2e classe,
  • d’adjoint d’animation de 2e classe,
  • d’adjoint du patrimoine de 2e classe,
  • d’agent social de 2e classe,
  • d’adjoint technique de 2e classe,
  • d’adjoint technique de 2e classe des établissements d’enseignement.

Les autres recrutements sans concours

Il existe également des procédures de recrutement sans concours, qui répondent à des besoins sociétaux spécifiques :

  • le Pacte : le parcours d’accès aux carrières territoriales, hospitalières et de l’Etat (Pacte) s’adresse aux jeunes qui ont quitté l’école sans diplôme.
    Un contrat de travail de un à deux ans est proposé au jeune par une administration. Pendant ce contrat, ce jeune va suivre une formation en alternance rémunérée. Au terme du Pacte et après évaluation concluante de ses compétences, il sera titularisé pour un poste de catégorie C.
  • les emplois réservés : 10% des recrutements des 3 fonctions publiques sont réservés à des publics strictement définis. Il s’agit des militaires blessés, invalides, des sapeurs-pompiers victimes d’accident, des victimes de guerre, d’actes terroristes, des harkis, des fonctionnaires et élus accidentés ou tombés malades à l’occasion de l’exercice de leur fonction. Ainsi que les conjoints et descendants de toutes les catégories précitées. Ils peuvent, sous condition, accéder à des emplois de catégorie B et C.